Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘île de Ré’

La semaine du 11 au 18 juin n’était pas forcément le meilleur choix pour un séjour sur l’île de Ré. La précédente avait été radieuse et Météo France nous promettait l’été pour la suivante. Mauvaise pioche ! Comble de l’ironie, on avait réservé à La Flotte, ce qui nous valut quelques sourires et plaisanteries faciles de la part de notre entourage.

Confiants mais prévoyants, on était donc partis avec une provision de livres qui, dans le pire des cas, sauraient substituer les plaisirs de l’esprit aux joies des premiers coups de soleil.

Finalement, et n’en déplaise aux Cassandre qui, sur le continent, passeraient une semaine sous un ciel d’encre, l’influence du cycle des marées ménagea des embellies quotidiennes que l’on mit à profit pour de longues balades à pied ou bicyclette entre les vignes, les villages, les plages et les anciens marais salants transformés en réserve naturelle de centaines d’oiseaux.

Marée basse. Rues de la Flotte-en-Ré. Les baudets du Poitou.

BLOG_RE(3)

Réserve naturelle de Lilleau des Niges. Echasse blanche dans son nid.

BLOG_RE(4).jpg

Balade dans les vignes.

BLOG_RE(1)

Les cagouilles.

BLOG_RE(2)

Read Full Post »

Trois jours de congé, une météo moins capricieuse que prévu. Retour sur l’ile de Ré dont la dernière visite coïncidait avec l’ouverture de ce blog.

On choisit un hôtel à St Martin-en-Ré et on largue les amarres derechef.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Les salons de l’hôtel de Toiras, sur le port de St Martin.

♦-♦-♦

Avril. Dans le jargon hôtelier, c’est ce qu’on appelle la « moyenne saison ». Les tarifs pratiqués démentent ce doux euphémisme. Il est vrai aussi qu’il faut renouveler le mobilier des terrasses.

Peint en noir et blanc, le clocher du village d’Ars-en-Ré sert d’amer* aux marins.

* amer : point de repère fixe et identifiable sans ambiguïté utilisé pour la navigation maritime.

♦-♦-♦

Antiquités et renouveau de la nature.

L’ile compte bon nombre de brocanteurs chez qui il fait bon fouiner.

Un peu partout, la nature s’impatiente. Des grappes de glycine égayent, encore timidement, les portails et les murs blancs des maisons.

♦-♦-♦

Marée basse à la Flotte-en-Ré.

♦-♦-♦

Dans le creux de l’oreille…

Read Full Post »