Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘fleurs’

De jour en jour, d’heure en heure, le bruit des feuillages se fait plus épais. Enfin, un beau matin, je m’aperçois que la forêt de chênes taillis est recouverte uniformément d’une écume couleur d’absinthe. J’ai encore raté l’arrivée des feuilles nouvelles. Elles sont là, déjà dentelées. Alors, en une semaine, les dés sont jetées : les orages s’éloignent; les vents se calment, le ciel se découvre, le soleil s’installe, les joies cherchent lentement ceux qui sont destinés à jouir d’elles, et les trouvent. Le printemps est arrivé.

Le printemps en Haute Provence – Jean Giono.

BLOG16

BLOG2.jpg

Un écran vert a remplacé, à la fenêtre de la cuisine, le fouillis gris des bois d’hiver.

Pierre Bergounioux – Carnets de notes 2001-2010, p. 991.

BLOG15

Read Full Post »

Méli-mélo de fleurs et d’insectes photographiés cet été.

blog_ete-1

blog_ete-2

blog_ete-3

blog_ete-4

blog_ete-5

Read Full Post »

La glycine a laissé s’échapper ses chapelets,

Viennent les volutes violettes des clématites,

Tombe la pluie.

Mauve1

Mauve2

Mauve3

Read Full Post »

Il est revenu le grand printemps.
Le sud s’est ouvert comme une bouche. Ça a soufflé une longue haleine, humide et tiède, et les fleurs ont tressailli dans les graines, et la terre toute ronde s’est mise à mûrir comme un fruit.
L’escadre des nuages a largué les amarres. Ça a fait un grand et long charroi de nues qui montaient vers le nord. Ça a duré ; à mesure, on sentait la terre qui se gonflait de toutes ces pluies et de la vie réveillée de l’herbe. Enfin, une belle fois, on a vu bouillonner le ciel libre sous la poupe du dernier nuage.
Il est resté pourtant une balayure de ciel et elle flotte, accrochée au clocher d’Aubignane comme un linge autour d’une pierre dans un ruisseau.
On est là ; on n’ose pas encore commencer la peine de printemps, prendre la bêche ou le sac aux semences, commencer ; on n’ose pas. Il peut pleuvoir encore, d’un moment à l’autre ; on est directement sous le halètement du grand nuage, et le jeune jour blond est encore tout tremblant d’éclairs
.

Regain – Jean Giono.

 

hellebore_iris_tulipe

tulipes_et_jonquille

Read Full Post »

Depuis le mois de mai, les jardiniers municipaux nous offrent l’été.
Coloré, hérissé ou rondouillard, le dahlia, fleur emblématique de la belle saison, a envahi un des parcs de la ville. De flamboyantes installations mettent en scène une cinquantaine de variétés et invitent le flâneur à les découvrir.
Tout au long de l’été, diverses animations sont programmées dans le cadre de cette exposition.

Le_dahlia (1)

Le_dahlia (2)

Le_dahlia (3)

Affiche de l’exposition

Le_dahlia (1)

Read Full Post »

Je n’ai pas la main verte.
Pratiques, les plantes vivaces font mon affaire. Elles apparaissent et disparaissent dans le jardin, au rythme des saisons, sans me donner trop de travail.
Dans la maison, je consomme davantage. A part les cactées, les plantes à fleurs ne font, en général, qu’un bref passage. Trop d’eau, pas assez d’eau, trop chaud, pas assez de lumière. Chez moi, la longévité d’une plante se compte en jours.
Pourtant, je possède des orchidées depuis deux, peut-être trois ans. Enfin, je veux dire… des feuilles d’orchidées avec plein de racines glabres et argentées qui débordent du pot. Les fleurs… y en a plus… depuis belle lurette.
Marre. J’en ai marre. Décide de les jeter. Un dernier coup d’œil. Remords. J’avise un coin sombre. Sursis.
Je savais les plantes, comme les vaches, sensibles à la musique, attentives à la parole humaine mais j’étais dans l’ignorance la plus absolue de leur don de voyance.
Médium ! J’en suis certaine, elles sont médium ! Les orchidées lisent dans les pensées !
Elles ont flairé le mauvais coup, le coup tordu, le coup du recoin, antichambre de la poubelle.
Au bout d’un mois, m’apprêtant à mettre enfin ma sentence à exécution, j’avise dans les pots desséchés, une curieuse excroissance.
Qu’est-ce donc ? Une racine brune, une tige sans feuille ?
Non… ça peut pas être ça ? Des boutons ? Des boutons pour faire des fleurs ?
Sans rancune, les plantes abandonnées m’offrent là une chance de rédemption.
Les fleurs écloses, la séance photo s’est vite imposée.

Sans rancune, ai-je dit ? Pas si sûr.
À bien les regarder, un doute s’insinue en moi. Je sens planer une menace, un désir, sournois, de vengeance.
Comment, vous n’avez rien remarqué ?
Là, juste devant, deux crocs, deux petits crocs acérés, identiques aux crochets d’un serpent, et qui incitent à garder ses distances.

Dorénavant, je réfléchirai à deux fois avant de mettre au rebus une plante défraîchie.

-oOo-

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

orchidees (3)

-oOo-

orchidees (2)

-oOo-

orchidees (1)

-oOo-

orchidees (5)

-oOo-

Read Full Post »

It was one of those March days when the sun shines hot and the wind blows cold : when it is summer in the light and winter in the shade.

Great Expectations, chap. 46. Charles Dickens.

Le charme du mois de mars réside dans son impatience et son impétuosité à changer l’état du ciel. En une journée, il nous offre tout ce dont il est capable.

Pluie, soleil, neige puis… pluie.

Vent et grêle, SOLEIL ! Bourrasque.

Son innovation, sa créativité, s’avère illimitée.

-oOo-

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

march3

-oOo-

march_2013

-oOo-

Cornouiller officinal.

cornouiller_officinal

-oOo-

Fleurs de Stachyure précoce, repas du Vulcain.

papillon

-oOo-

Fleur d’Edgeworthia papyrifera.

edgeworthia_papyrifera

Les photos de fleurs ont été prises au jardin botanique, le deuxième week-end de mars, juste avant les chutes de neige.

Read Full Post »

Older Posts »