Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘aiguilles à tricoter’

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la cérémonie de remise des diplômes n’est pas une tradition d’origine anglo-saxonne, mais bien française : ce sont les étudiants de l’université de Paris qui l’avaient instaurée au début de la Renaissance. Les toges et coiffes académiques, quant à elles, remontent aux XIIe et XIIIe siècles. Elles étaient utilisées par les étudiants et les professeurs des premières universités européennes afin de se tenir au chaud dans des bâtiments non chauffés. Une tradition jugée passéiste en mai 1968 et qui avait presque totalement disparu depuis en France, contrairement au Royaume-Uni, par exemple, où elle est restée très vivace et emblématique (source Wikipédia).

Si la France semble aujourd’hui avoir renoué avec cette tradition très ancienne, en partie influencée par la médiatisation des pratiques américaines, elle incarnait finalement depuis quarante ans une « exception française », étant l’un des rares pays dans le monde où la cérémonie de remise des diplômes universitaires n’était pas de mise.

En 2012, interrogé sur l’américanisation ou le retour aux sources, un universitaire déclare :
« Je pense qu’il s’agit davantage d’une demande de repères, de solennité et d’un retour à une symbolique que véritablement d’une influence américaine. Cela renvoie en tout cas à chacun une image très positive des études et de l’obtention d’un diplôme ».

Lapin fait au tricot (modèle d’Alan Dart) en toge et mortier, accessoires indispensables au lauréat. Le pendentif ou tassel du mortier ou mortarboard se porte à droite avant la remise du diplôme et l’étudiant le fait basculer à gauche, une fois promu.

lapin-diplome

livres_et_grenouille

lapin-diplome1

Read Full Post »

Tricotinage ou petit exercice de tricot futile.
Quand les doigts me démangent, ils trouvent toujours une aiguille, un fil, quelque tissu ou morceau de carton pour s’occuper.
Mais cette fois, j’avais envie de tricotiner.
Tricotiner, oui c’est bien le mot parce que faire du tricot, pour moi, maintenant, ça se résume à fabriquer de petites choses superflues, juste pour le plaisir. Et plus c’est petit, plus c’est compliqué et plus j’aime ça !
Certes, rien de plus accessoire, dans une maison, que de petites souris tricotées mais, attention, il y a souris et souris ! Celles d’Alan Dart sont des plus charmantes et les explications en anglais, of course, pimentent un tantinet l’affaire.
Pour corser le tout, mes laines, de récupération, m’ont obligée à modifier les consignes. Afin d’apporter ma touche personnelle au modèle, j’ai offert un balluchon en jacquard à ma souris.

blog_tricotinage_1

blog_tricotinage2

blog_tricotinage3

blog_tricotinage5

blog_tricotinage4

Read Full Post »