Feeds:
Articles
Commentaires

L’Étang des Landes

C’est en Creuse, sur la commune de Lussat que se situe la réserve naturelle nationale de l’Étang des Landes, sur une superficie de 165 hectares.

240 espèces d’oiseaux y ont été observées. Plusieurs affûts ornithologiques permettent, en toute discrétion, de voir évoluer et photographier, suivant les saisons, hérons cendrés, grandes aigrettes, grèbes huppés, busards des roseaux et autres bihoreaux gris.

Deux fois par an, l’Étang des Landes est une étape pour des milliers de grues cendrées qui viennent s’y reposer lors de leurs migrations.

Broderies arachnéennes.

Le soleil sort doucement du brouillard.

Hérons cendrés et grandes aigrettes.

Grandes aigrettes.

Fin de journée sur l’étang.

Promesse de printemps

Ciel bleu et douceur de l’air. Le lézard a pointé son nez entre les pierres du mur, le papillon cherche les fleurs, rares encore, mais on découvre aujourd’hui des bourgeons entrouverts, hier inexistants.

Personne n’est dupe mais tout le monde profite de ce pas de côté de l’hiver.

printemps

« Enhardi par la précocité fallacieuse de certains printemps, il m’est bien arrivé de me lancer à l’étourdie sur des routes ronflantes comme des meules à aiguiser la bise et d’y perdre l’équilibre dans des combes laquées par le verglas ».

Jacques Réda, Recommandations aux promeneurs, Gallimard, 1988, p 43.

Cupidon s’en fout

coeur

Après consultation, en ce jour de la Saint-Valentin, des diverses façons qu’ont nos semblables de fêter les amoureux de par le monde, ma préférence ira à une tradition catalane, la Sant Jordi (célébrée le 23 avril) à l’occasion de laquelle les hommes offrent aux femmes une rose, et les femmes, aux hommes… un livre, tradition qui me paraît subtilement illustrer la finesse et la malice féminines d’une part, la misogynie et l’absence d’imagination masculines, d’autre part.

 ◊

dsc_9895

Froidure

… J’erre aux forêts où pendent les frimas :
Interrompu par le bruit de la feuille
Que lentement je traîne sous mes pas,
Dans ses pensers mon esprit se recueille.
Qui le croirait ? plaisirs solacieux,
Je vous retrouve en ce grand deuil des cieux :
L’habit de veuve embellit la nature.
Il est un charme à des bois sans parure…

François-René de Chateaubriand (1768-1848), Tableaux de la nature.

givre

Jour de brouillard

“Le temps et mon humeur ont peu de liaison ; j’ai mes brouillards et mon beau temps au-dedans de moi.”

Blaise Pascal (1623-1662)- Pensées.

brouillard-1

brouillard-2

brouillard-3

Voeux

voeux-2017

Petites calligraphies de Joëlle Caperan.

Joyeux Noël

noel-blog