Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Récit’ Category

Grand_Teton  (1)

L’objectif de la randonnée du jour est double : profiter des paysages, évidemment, et apercevoir quelques spécimens de la faune sauvage. On sait que bisons, cerfs, élans, aigles abondent dans les parages mais on vient cette fois pour croiser l’ours, brun ou noir, sans lequel il manquerait quelque chose sur la carte SD de mon Nikon.
L’heure est matinale, la température idéale pour la balade comme pour l’observation des animaux et nous sommes les seuls (ou les premiers) sur zone. Bref, toutes les conditions semblent réunies jusqu’à ce qu’on avise, au départ du sentier, une affichette plantée dans le talus, claironnant sur fond rouge sang : « Etes-vous préparés à une attaque d’ours ? » et déclinant en menus caractères, les dispositions à prendre dans ce cas de figure. On a beau se dire qu’un risque réel justifierait des mesures plus dissuasives (voire l’interdiction pure et simple aux randonneurs), ces informations distillent leur poison dans nos esprits et entament notre belle détermination. D’autant plus que les conseils prodigués laissent rêveur. Faire le mort ? Oui, bon, facile à dire. Le spray aux senteurs poivrées ? On n’y a pas pensé (sans compter que son emploi sous-entend une promiscuité indécente avec l’animal et une orientation favorable du vent sur laquelle on ne peut faire que des hypothèses). Quant à la dernière proposition (« fight back »), les proportions de l’animal laisse présager une confrontation qui ne serait pas forcément à notre avantage. Bref, le doute s’insinue.
AffichePartagés entre désir d’aventure et considérations de simple bon sens, on cède finalement à notre première intention et on s’engage, en riant (pour se donner du courage) sur un chemin où le balisage sommaire disparaît souvent sous de vastes et profondes plaques de neige dont le soleil printanier n’est pas près de venir à bout. Au fur et à mesure qu’on avance et que des paysages grandioses nous accrochent l’œil (forêts de pins et de bouleaux, cascades, cimes enneigées et lacs pris dans les glaces), on se rassure, on se détend et on profite.
Au terme d’une randonnée d’une quinzaine de kilomètres et après s’être égarés à plusieurs reprises, on rejoint le parking et la voiture. On aura, en tout et pour tout ce jour-là, dérangé un cerf qui mettra entre lui et nous une distance de nature à préserver son droit à l’image. On aura aussi perçu quelques grondements de cavalcade entre les arbres et les fourrés. Quant à l’ours, on n’aura vu et photographié que celui de l’affiche. Mais il ne perd rien pour attendre !

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Grand_Teton  (7)

Au bord du Lac Taggart au pied de Grand Teton (4 197m)

Grand_Teton  (4)

affiche_2

Read Full Post »

Longtemps, ça s’est appelé « la foire du livre ». Ça ancrait franchement l’évènement dans sa ruralité et c’était d’ailleurs assez bien trouvé puisque d’un point de vue littéraire, c’était carrément le marché au gras.

La ligne éditoriale n’a pas changé mais désormais, on dit « Lire à Limoges ». C’est plus « classe » sans être arrogant et grâces soient rendues au bon sens ou à l’humilité de nos élus de n’avoir pas cédé à la tentation du très parisien label « Salon du livre ».

Cette année, les têtes d’affiche avaient noms Julien Lepers, Jean Benguigui ou Véronique Genest dont l’apport au patrimoine littéraire français reste en attente de reconnaissance…

Une foule compacte se pressait autour de leurs stands et téléphones portables ou perches à selfies étaient brandis au-dessus des têtes comme autant de preuves que, contrairement aux idées reçues, l’engouement de nos concitoyens pour le livre et les textes ne faiblit pas :-).

Françoise Laborde et Jean-François Khan.

Francoise_Laborde_et_JF_Khan

Jean Teulé et Jacqueline de Monsigny.

Jean_Teule_et_J_Monsigny_

Jean Benguigui et Eva Darlan.

Jean_Benguigui_et_Eva_Darlan

Agnès Soral et Julien Lepers.

Agnes_Soral_et_Julien_Lepers

 ◊

Madeleine Chapsal et Marek Halter.

Madeleine_Chapsal_et_Marek_Halter

Read Full Post »

La jacinthe est une fleur muette, au même titre que le muguet, le lys, le lilas, le gardénia, le chèvrefeuille, la glycine, l’œillet, le seringa, la violette, etc.
Une fleur muette est une fleur très odoriférante qui, au grand dam des parfumeurs, libère son parfum mais ne le livre pas. Pour obtenir la même fragrance en parfumerie, il faut donc la reproduire au moyen de divers composants naturels et chimiques.

Ainsi, chaque année, la jacinthe enchante-t-elle le salon de sa logorrhée olfactive sans jamais rien dévoiler de l’intime. J’aime bien ces petites résistances et ces pudeurs de la nature.

jacinthe (1)

jacinthe (7)

jacinthe (6)

jacinthe (5)

jacinthe (2)

Les fruits jaunes, sur le plateau, sont les fruits du Poncirus trifoliata ou citronnier épineux. Ils ont l’odeur et la peau veloutée du cédrat.

jacinthe (3)

Read Full Post »

Petite sortie au jardin botanique.
Janvier, oui, et alors ? Je fais confiance.
Les dictats de la saison n’ont pas forcément raison de toute la végétation. Surtout si elle est exotique.
C’est ce que je me disais, partant d’un bon pas, sous un ciel sombre et venteux, impatiente de trouver là-bas lumière, couleur et qui sait, peut-être la chaleur.
Patatras, le jardin est sens dessus dessous !
Des camions encombrent les allées et les jardiniers, omniprésents et tapageurs, s’activent dans les parterres. Furieux, affamé, les narines dilatées, progressant dans un nuage pulvérulent, un dragon rugissant ingurgite branches et feuillages fraichement coupés. Même pas peur !
Envolé le rêve de petit paradis, l’hiver règne en maître ici aussi et impose ses travaux. Tenace comme un détective, je me lance à la découverte du moindre indice, du moindre signe de vie.

 ◊

Jasmin jaune – Aucuba du Japon panaché (photos du haut)

Arum – Ajonc (photos du bas)

blog_indice (2)

blog_indice (1)

Daphné odorant et choux d’ornement.

blog_indice (3)

Read Full Post »

Comment aujourd’hui, jour de deuil national, souhaiter le meilleur pour chacun de mes lecteurs quand le pire vient de se produire ?
Le meilleur nous l’avions. Je veux parler ici de l’humour, de l’intelligence, du sens de la dérision, du sens politique et de la liberté d’expression qu’incarnait l’équipe de Charlie Hebdo.
En les pleurant aujourd’hui, je voudrais vous souhaiter pour 2015 toutes les vertus et toutes les valeurs qu’ils défendaient.

Mais on ne souhaite pas le rire, on ne souhaite pas l’intelligence ni la liberté d’expression, on les gagne, on les arrache, on se les approprie par un travail insatiable sur soi.

Aussi, pour 2015, je vous souhaite… du travail et des victoires.

Read Full Post »

Fin de l’averse.
Prendre le chemin, vagabonder dans la lande entre bruyères et fougères.
Filer le papillon, noircir ses doigts à l’encre des mûres.
Et dénicher la timide girolle.

balade_limousine (2)

balade_limousine (3)

balade_limousine (6)

balade_limousine (4)

balade_limousine (1)

balades_limousines(8)

Read Full Post »

Do It Yourself.

Changement d’activité. J’ai troqué les aiguilles à tricoter pour les pinceaux et le rouleau. Là, je dois avouer que je suis nettement moins douée, au grand dam de mon compagnon.

Ce genre d’entreprise dure toujours plus que prévu. Du simple rafraîchissement de peinture, on passe rapidement à quelques travaux incontournables et toujours repoussés. La pagaille et la poussière règnent en maître. La cuisine, démontée, a essaimé bols, verres et casseroles un peu partout dans la maison.

Les activités du quotidien se transforment en jeu de piste.

Les sorties « Leroy-Merlin » qui, de prime abord, pourraient passer pour une récréation, une bouffée d’oxygène dans tout ce remue-ménage s’avèrent très vite relever du pensum.

Malgré une longue liste de mesures, de cotes, de références et d’idées, on sort du magasin groggy, agacé et les mains, quasiment vides.

L’humeur suit l’avancement et… les aléas des travaux.

DSC_1079_bis

diy(1)

diy(2)

Read Full Post »

Older Posts »