Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for 9 juillet 2015

Grand_Teton  (1)

L’objectif de la randonnée du jour est double : profiter des paysages, évidemment, et apercevoir quelques spécimens de la faune sauvage. On sait que bisons, cerfs, élans, aigles abondent dans les parages mais on vient cette fois pour croiser l’ours, brun ou noir, sans lequel il manquerait quelque chose sur la carte SD de mon Nikon.
L’heure est matinale, la température idéale pour la balade comme pour l’observation des animaux et nous sommes les seuls (ou les premiers) sur zone. Bref, toutes les conditions semblent réunies jusqu’à ce qu’on avise, au départ du sentier, une affichette plantée dans le talus, claironnant sur fond rouge sang : « Etes-vous préparés à une attaque d’ours ? » et déclinant en menus caractères, les dispositions à prendre dans ce cas de figure. On a beau se dire qu’un risque réel justifierait des mesures plus dissuasives (voire l’interdiction pure et simple aux randonneurs), ces informations distillent leur poison dans nos esprits et entament notre belle détermination. D’autant plus que les conseils prodigués laissent rêveur. Faire le mort ? Oui, bon, facile à dire. Le spray aux senteurs poivrées ? On n’y a pas pensé (sans compter que son emploi sous-entend une promiscuité indécente avec l’animal et une orientation favorable du vent sur laquelle on ne peut faire que des hypothèses). Quant à la dernière proposition (« fight back »), les proportions de l’animal laisse présager une confrontation qui ne serait pas forcément à notre avantage. Bref, le doute s’insinue.
AffichePartagés entre désir d’aventure et considérations de simple bon sens, on cède finalement à notre première intention et on s’engage, en riant (pour se donner du courage) sur un chemin où le balisage sommaire disparaît souvent sous de vastes et profondes plaques de neige dont le soleil printanier n’est pas près de venir à bout. Au fur et à mesure qu’on avance et que des paysages grandioses nous accrochent l’œil (forêts de pins et de bouleaux, cascades, cimes enneigées et lacs pris dans les glaces), on se rassure, on se détend et on profite.
Au terme d’une randonnée d’une quinzaine de kilomètres et après s’être égarés à plusieurs reprises, on rejoint le parking et la voiture. On aura, en tout et pour tout ce jour-là, dérangé un cerf qui mettra entre lui et nous une distance de nature à préserver son droit à l’image. On aura aussi perçu quelques grondements de cavalcade entre les arbres et les fourrés. Quant à l’ours, on n’aura vu et photographié que celui de l’affiche. Mais il ne perd rien pour attendre !

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Grand_Teton  (7)

Au bord du Lac Taggart au pied de Grand Teton (4 197m)

Grand_Teton  (4)

affiche_2

Read Full Post »