Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for 7 mars 2013

La femme remonte à la plus haute antiquité. (…) C’est elle qui reçoit le facteur, qui reprise les chaussettes et fait le catéchisme aux enfants.

femme_2Spectacle en plein air, Santa Fe, Nouveau-Mexique, août 2012.

La femme se compose essentiellement d’un chignon et d’un sac à main. C’est par le sac à main qu’elle se distingue de l’homme. Il contient de tout, plus un bas de rechange, des ballerines pour conduire, un parapluie Tom Pouce, le noir, le rouge, le vert et la poudre compacte, une petite lampe pour fouiller dans le sac, des choses qui brillent parce qu’elles sont dorées, un capuchon en plastique transparent, et la lettre qu’on cherchait partout depuis trois semaines. Il y a aussi, sous un mouchoir, une grosse paire de souliers de montagne. On ne s’expliquerait pas autrement la dimension des sacs à main.

femme_4Spectacle en plein air, Santa Fe, Nouveau-Mexique, août, 2012.

La femme a trois sortes de chichis  : les grands chichis, les moyens chichis, et enfin pas de chichis du tout.

macha_merylLa comédienne Macha Meryl, lors d’une prestation en plein air, Limoges, 2012.

femme_6L’actrice Anne Richard, au salon du livre de Limoges, 2012.

A peine sèche, le coiffeur l’enferme au fond de sa cave. A côté de vingt-cinq autres femmes. Sur des fauteuils. Toutes immobiles. Comme des poupées. Comme des momies. Dans un drap blanc. On peut les voir par un soupirail : mauves ou vert Nil, parfois même vert pistache, dans un éclairage au néon. On dirait des mortes dans leur tombe, c’est un sous-sol de science-fiction. Tout le long de cette chambre des supplices, elles sont coiffées jusqu’au menton de casques gaulois reliés à des souffleries par un système de tuyauteries qui s’apparente aux tubulures de l’hélicon. Dans cet attirail scientifique, elles ressemblent à s’y méprendre à des scaphandriers, à des ordinateurs, à des Martiens, à des contrebasses, au réduit du chauffage central. On dirait des mégathériums branchés sur des sarrussophones. On croit avoir épousé une jeune fille, on s’est marié à un alambic.

(…) Résumons-nous. La femme a joué de tout temps un rôle très important dans la survie de l’espèce humaine. Tout homme, sans elle, serait un orphelin.

Extraits d’Histoire des femmes, tiré des « Dernières nouvelles de l’homme » d’Alexandre Vialatte (1901-1971).

femme_1

Une passante, Toulon, juillet 2012.

Read Full Post »