Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for janvier 2013

La Jacinthe

Robert DESNOS
Recueil : « Chantefleurs »

.

Toutes les lampes sont éteintes.
Comment voulez-vous que je voie
Combien vous me montrez de doigts ?
Dans la nuit fleurit la jacinthe,
Il fait froid,
Les lampes sont éteintes,
Prenez la jacinthe.

deco -f

deco1 - f

Read Full Post »

Ce week-end, alors que la quasi-totalité de la France redoutait de nouvelles chutes de neige, je l’attendais avec impatience.

Depuis quelques hivers, elle se fait rare chez moi. Qu’on nous l’annonce enfin, un dimanche qui plus est, quelle aubaine !

Chose promise, chose due. Il a neigé… le matin seulement mais suffisamment dru pour ne pas mettre un appareil photo dehors !

En début d’après-midi, fin des hostilités. La neige cesse et la blancheur est là, uniforme, vierge de toute trace de pas. Plus de temps à perdre, je suis prête, j’enfile les après-ski, tire derrière moi la porte et entre au Canada, fière comme… Artablanc !

Seulement voilà, très vite je m’aperçois que ce n’était qu’un prêt, une location de quelques heures, un échantillon d’hiver, un test, en quelque sorte.

En un rien de temps la moquette immaculée du matin s’effiloche, se transforme en une serpillère grisâtre et dégoulinante, éclaboussant les rares passants à la démarche incertaine et cocasse.

La sortie photos tant espérée tourne court. Déçue, je me surprends à fredonner : Mais où sont les neiges d’antan ?

neige_f

« Ballade des dames du temps jadis », François Villon.

Read Full Post »

Volée ou posée ?

Je n’ai toujours pas réussi à franchir ce pas. Tous les jours, je suis tentée et tous les jours je fais de superbes portraits d’inconnus… juste avec mes yeux.

Lorsque je n’ai pas mon Reflex, je m’accommode bon an mal an de la frustration ; quand je l’ai en main, il me vient des fourmillements dans l’index.

Mais rien à faire. Je n’ai encore jamais osé aborder un seul passant, un seul quidam pour lui demander l’autorisation de le photographier. J’ai pourtant croisé des « gueules » incroyables, inoubliables ; parfois au coin de ma rue, mais surtout en Asie, en Afrique, ou au fin fond de l’ouest américain, au pays des cowboys.

Lorsque mon fils nous accompagnait encore dans nos voyages, je me souviens que chaque fois que la tentation me prenait d’oser enfin demander ou que je me contorsionnais pour trouver un angle discret et actionner le déclencheur à l’insu de mon modèle, mon fils s’emportait presque, rétorquant : « Mais enfin, comment réagirais-tu si on te photographiait, toi ? Si un touriste te demandait d’immortaliser ta bobine ou, pire, si on te « shootait en loucedé » ?

Ce n’est pas tout à fait faux. Même si aujourd’hui, devenue moi-même « chasseur de têtes »,  cette situation m’amuserait.

Anne Jutras, photographe canadienne, s’est récemment posé la question : « Comment photographier un inconnu ? ». Son billet défend la thèse de la transparence. C’est, certes, s’exposer à un refus mais la paix de la conscience vaut bien un cliché manqué.

Voici quelques exemples de vrais-faux portraits pris à la dérobée cet été à Santa Fe (Nouveau-Mexique). Parmi elles, deux photos sont consenties et posées, on les reconnaîtra facilement !

portraits_inconnus (4)

portraits_inconnus (5)

portraits_inconnus (2)

portraits_inconnus (6)

portraits_inconnus (3)

portraits_inconnus (7)

portraits_inconnus (8)

portraits_inconnus (1)

Read Full Post »

Petit déjeuner au Chateau de Labro dans une magnifique et étonnante salle aux multiples objets chinés.

salle_3 _f

salle_1_f

Vieilles étagères avec flacons (procédé de la « chambre à raisins » inventée par Baptiste Larpenteur vers 1850).

salle_4_f

Dans cette partie de la salle, tous les luminaires sont des pavillons de gramophones.

salle_2_f

Petite décoration, en extérieur.

deco_exterieure - f5

Dans la brume matinale.

dans_la_brume - f

Read Full Post »

La Polonaise : notre chambre au doux ton bleu, située à l’étage du bâtiment principal.

deco_interieure_f3

deco_intérieure_f2

deco_interieure_f1

deco_interieure -f

Vue sur les vignes et la piscine depuis une fenêtre de la chambre.

piscine_et_vigne_f

Read Full Post »

Pour le retour, on avait décidé de ne pas faire les 800 km d’une traite.

La motivation n’était plus là.

On laissait derrière nous le soleil et les marchés de Provence, n’emportant que le souvenir de quelques belles balades. Autant dire que la perspective de l’interminable trajet et la menace de plus en plus pressante de la pluie ne nous enchantaient guère.

Autoroute A 75. A l’aller, déjà, le viaduc de Millau était dans la brume. Aucune importance, le soleil nous attendait sur la côte !

Aujourd’hui, le même brouillard, toujours emberlificoté dans les voiles du pont, semblait déterminé à faire définitivement oublier notre escapade ensoleillée.

Pas question de nous laisser abattre par la morosité ambiante !  On se réjouit déjà de l’étape, choisie la veille par mon compagnon, et prévue au Château de Labro à Onet-le-château, près de Rodez (Aveyron).

Onet-le-château… Onet-le-château village, on s’égare  un peu ; même la dame du GPS s’époumonne en vain. Quand on arrive enfin, il fait déjà nuit.

D’emblée, pourtant, on est conquis : parc splendide, chambre royale, décoration soignée, table d’hôte parfaite (cuisine régionale et vin de la propriété). La grisaille et la tristesse du retour en sont pour leurs frais. On s’offre vingt-quatre heures de sursis.

On se promet de revenir.

viaduc_de_millau_f

Viaduc de Millau.

chateau_de_labro_f1

 Château de Labro, bâtiment principal.

chateau_de_labro_f2

Bâtiment annexe.

chateau_de_labro_f4

chateau_de_labro_f6

Entrée de la salle du petit-déjeuner.

chateau_de_labro_f3

chateau_de_labro_f7

chateau-de-labro_f8

Une chambre dans la canopée.

A suivre…

Read Full Post »

Rétrospective de l’année 2012 avec une photo par mois.

Cliquez sur la première photo pour afficher le diaporama.

Read Full Post »

Older Posts »