Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for 2 décembre 2011

Prenez place dans le train fou des fêtes de Noël.

Premier arrêt : casse-tête des idées cadeau. On ne repart pas tant que la liste n’est pas complète. Avec les enfants, c’est un vrai plaisir, la liste ne cesse de s’allonger. Après tout, c’est le Père Noël qui paye. Pourquoi se priver ?

Deuxième arrêt : sorties shopping dans les magasins bondés et surchauffés. Les vendeuses se sont passé le mot. Elles vous annoncent, avec un sourire satisfait (qui sent la prime de Noël), qu’elles ont vendu, ah ! Comme c’est dommage, vous seriez passée cinq minutes plus tôt, votre meilleure idée (la seule en vérité), LE cadeau qui paradait en tête de liste.

Patatras ! Vous n’avez pas de liste complémentaire, pas de plan B.

Troisième arrêt : décoration de la maison. Plus question d’en mettre partout. Les enfants ont grandi et ne sont plus là pour dicter leur mauvais goût. Cette année, ce sera d’une élégante sobriété. On s’échange des idées entre copines, on consulte magazines et blogs de déco et comme d’habitude, on se ruinera en babioles achetées ici ou là et indispensables à la final touch.

Quatrième arrêt : menu des repas de famille. Là, fastoche, c’est toujours la même chose ! Foie gras, fruits de mer et bûche glacée… jusqu’à l’écœurement.

Le mois de Décembre est un mois fébrile. Comme une maladie, on sent les premiers symptômes dès le mois d’octobre : avalanche de publicités dans la boîte aux lettres, ballet aérien des employés municipaux suspendus aux illuminations de la ville, pyramides de boîtes de chocolats dans les supermarchés et arrivée massive des « beaux-livres-z-à-offrir » dans les librairies. C’est bien le diable si Yann Arthus-Bertrand n’a pas survolé la Creuse cette année.

Il n’est pas de vaccin contre cette maladie saisonnière. Qu’à cela ne tienne, on sait comment se soigner. Point n’est besoin d’ordonnance ni de carte Vitale, une carte Bleue suffit.

Dimanche 27 novembre 2011 – premier jour de l’Avent – mes premières bougies
(Cliquez sur la photo pour l’agrandir)

Cette année encore, on reprendra le train de Noël avec l’enthousiasme et la gourmandise de l’enfant resté caché en nous.

Read Full Post »