Feeds:
Articles
Commentaires

Les oiseaux de là-bas

Dans les réserves animalières d’Afrique du Sud et dans l’immense parc Kruger en particulier, le prestige des Big Five et la fascination qu’ils inspirent au visiteur occasionnel éclipsent bien souvent les hôtes ailés du bush. Pourtant, du grand marabout au petit martin-pêcheur huppé, les espèces d’oiseaux sont aussi nombreuses que variées et offrent des spectacles hauts en couleurs à qui veut bien prendre le temps de les observer. Étrangement, rares sont ceux qui le font à tel point que les vrais passionnés d’ornithologie prennent parfois la peine d’apposer un logo à l’arrière de leur véhicule pour signaler leur pacifique et patiente activité et détourner l’attention des impatients qui n’ont de considération que pour les grands prédateurs.

Jumelles en mains, ces paisibles bird watchers traquent le moindre frémissement dans le bush pour y débusquer ses occupants colorés, empanachés, timides ou bruyants qu’ils consentent, mais pas toujours, à photographier.

Choucador de Burchell

 

Tantale ibis

Vautours africains

Guêpier nain

Martin-pêcheur huppé

Calao leucomèle

Images d’automne

Automne (3)

Automne (2)

Automne (1)

Sortie de route

″N’allez pas là où le chemin peut mener. Allez là où il n’y a pas de chemin et laissez une trace.″ – Ralph Waldo Emerson

Sortie-de-route (2)

Sortie-de-route (4)

Sortie-de-route (3)

Sortie-de-route (1)

Minute Papillon !

Piéride  du choux
Piéride _du _choux-blog

Demi-deuil

Demi-deuil-blog

Flambé

Flambé(2)blog

Mélitée du plantain

Mélitée_du_plantain-blog

Flambé dans la lavande

Flambé-blog

Jeux d’eau

Ne joue pas avec l’eau,
ne l’enferme pas, ne la freine pas, c’est elle qui joue.
( …)
C’est l’alliée du ciel et du sous-sol,
elle a des catapultes, des machines d’assaut, elle a la patience
et le temps (…)
Extrait de Barrage dans Œuvre sur l’eau. Erri de Luca 2002

Photos prises lors des entrainements avant le Championnat de France de kayaks, descente classique à Treignac (sur la Vézère – 19), le week-end dernier.

Jeux d'eau (1)

Jeux d'eau (2)

Jeux d'eau (3)

Jeux d'eau (4)

L’Empuse

Sa larve est bien la créature la plus étrange de la faune terrestre provençale, fluette, dandinante et d’aspect si fantastique que les doigts novices n’osent la saisir.

On la rencontre, toujours clairsemée, au printemps jusqu’en mai, en automne, en hiver parfois si le soleil est vif. Les gazons coriaces des terrains arides, les menues broussailles abritées de quelques tas de pierres en chaude exposition, sont la demeure favorite de la frileuse.

EMPUSE (3)

EMPUSE (2)

Voilà la bête, digne du crayon fantastique d’un Callot. Si vous la rencontrez parmi les broussailles, cela se dandine sur ses quatre échasses, cela dodeline de la tête, cela vous regarde d’un air entendu, cela fait pivoter la mitre sur le col et s’informe par-dessus l’épaule. On croit lire la malice sur son visage pointu. Vous voulez la saisir. Aussitôt cesse la pose d’apparat. Le corselet dressé s’abaisse, et la bête détale par longues enjambées en s’aidant des pattes ravisseuses, qui happent les brindilles.

Jean Henri Fabre – Souvenirs entomologiques – extraits.

EMPUSE (4).jpg

EMPUSE (1)

 

Les fritillaires

Plante vivace des sols humides, la fritillaire pintade est fleurie dès le mois de mars. Au moindre souffle d’air, elle balance son élégante corolle dans les prairies et sous-bois.

Fritillaires (1) - Copie

fritillaires (2) - Copie

En couleurs ou en noir et blanc, sa robe à damiers est particulièrement photogénique.

Fritillaires (3) - Copie